11.3.16

Bon anniversaire Fukushima

"Vendredi 11 mars 2011, en début d'après-midi, la vibration des fenêtres.
Quelque chose s'ouvre, grogne, frémit, demande à sortir.Tout d'abord, ce n'est rien, un mouvement infime, insignifiant, quelque chose comme une fêlure sur l'ivoire d'un mur, une craquelure sur un os. Je ne sais pas comment je m'en aperçois, une babiole peut-être qui bouge, les bibelots qui s'ébrouent près de la baie vitrée, quelques points de poussière dans la lumière de l'air.
Silencieusement, subtilement, cette chose se développe et suit son cours, elle circule sans relâche."

Michaël Ferrier : Fukushima, récit d'un désastre. L'infini, Gallimard, 2012

Aucun commentaire: