25.9.18

E muette (extrait)


Pendant que les autres se taisent
Penchés sur leurs pensées
Je regarde jaillir des gerbes d’oiseaux
J’imagine la vie qui va avec les bruits
Je pense aux girafes que j’ai connues et que je n’ai pas peignées
Je pense aux secrets que je n’ai pas su garder
Et qui sont allés courir le guilledou à travers champs
Je pense aux clés dont j’ai perdu la serrure
Aux silences de mort qui font mourir à petits feux
Je pense à tous les silences brisés que je ne jamais su recoller
Je pense à toutes les conversations qu’il aurait mieux valu laisser s’enliser
Je pense à toutes les hiérarchies qu’il faut encore combattre
Avant de pouvoir prendre la clé des champs du silence